432 Hz

Classé dans : Articles | 0

La fréquence de 432 Hz est qualifiée, par des scientifiques, de « naturelle« . Ils ont calculé les fréquences de résonance des atomes et molécules dans la nature. L’oscillation à 432Hz est une fréquence de résonance de l’eau.

Je souhaitais faire un article sur les bienfaits du 432 Hz sur le corps humain. De ce fait, j’ai lu plusieurs articles qui expliquaient que les instruments étaient dorénavant accorder en 440 Hz. Et que cette fréquence nous fait sentir de l’insécurité, de la peur, de l’angoisse et un désordre interne. Puis un article d’Emmanuel Comte, Sonologue et directeur du Centre MedSon, intitulé « le mythe du LA 432 Hz » m’interpela. Dans celui-ci il démonte l’ensemble des pseudo-arguments que l’on entend sur Internet concernant le 432Hz.

Enfin, dans l’article de Samuel Vallée, j’ai trouvé des éléments de réponse à tout cela. Mais ce n’ai bien sur que mon point de vue.

résonance de l'eau

Les résonnances de l’eau

En collaboration avec l’IMN de Nantes (Institut des Matériaux, Unité mixte de recherche CNRS), il utilisa un générateur de fréquences, un amplificateur vocal, et un microscope électronique pour procéder à l’analyse des molécules d’eau isolées (aussi contenues dans des cellules humaines) soumises à différentes séquences de fréquences.

Les fréquences accordées sur le 432 Hz ont provoqué des effets de résonance évident à tous les niveaux. Agitation des cellules, cymatiques exceptionnelles et harmonieuses sur les cristaux d’eau et parfois des déformations surprenantes des cellules.

Pour les autres séquences de fréquence, 440 Hz, 528 Hz, 435 Hz, l’eau n’a pas du tout réagit de la même façon. Et parfois même aucun effet particulier n’a été remarqué. 

Par exemple, le 432 Hz provoque des cymatiques dont l’harmonie est démontrable mathématiquement en utilisant les rapports a/b=1.168 de la suite de Fibonacci, ce qui n’est pas le cas avec les cymatiques des autres références. Au final, pour 8 Hz d’écart seulement entre le Diapason classique de 440 Hz et celui du 432 Hz, les expériences révèlent un écart important dans les résultats.

Mais attention, l’expérience tournait exclusivement autour des résonances de l’eau et des cellules humaines, qui contiennent de 60 à 99% d’eau. Samuel Vallée est tout à fait objectif sur le fait que. S’il avait testé d’autres types de matériaux, le 440 Hz ou autres références auraient très bien pu convenir parfaitement.

 Mais si l’objectif, est de communiquer avec un élément naturel comme l’eau, alors il y aura plus de résultats en utilisant le langage qu’il comprend.

La question du mythe du 432 Hz

Car dans l’absolu, ce que l’on doit comprendre, c’est que le diapason de référence n’est important, que s’il donne un sens aux vibrations émises. Et que ces vibrations provoquent, un maximum de résonances dans notre corps, notre esprit et surtout notre cœur. 

La musique ne serait qu’une perversion d’elle-même si elle n’avait pas pour but ultime l’amélioration de l’humanité.

Personne ne peut prétendre avec certitude que le 432 Hz est un mythe. Et que tous ces adeptes sont des illuminés, pas plus qu’on ne peut affirmer avec certitude qu’il n’en est pas un. 

Mais on ne peut pas non plus prétexter les principes de la validation scientifique, pour démonter ce qu’on n’explique pas forcément.

N’oublions pas comment la physique quantique a mis une claque aux certitudes de la physique classique. Qu’on nous vendait comme bien établis depuis des siècles. Personne au monde ne peut prétendre avoir des certitudes absolues, même scientifiques. 

Et comme le dit très bien Emmanuel Comte, nous aurions très bien utiliser n’importe quelle fréquence de référence pour accorder un instrument. Le diapason du La 432 Hz est bon pour accorder la musique que vous jouez ou que vous écoutez. Comme le serait tout autre, si vous le décidez. On est donc dans le domaine subjectif de l’arbitraire. 

Dans le fond, cela ne change rien à part trouver une normalisation commune pour faciliter les échanges musicaux entre les différents pays. Sauf que… si tout est arbitraire ou subjectif, n’y aurait-il pas tout de même un indice, une logique, qui pourrait constituer un point de départ des recherches.

nombre d'or

Le nombre d’or

Il y a un paramètre mathématique observé puis expérimenté concernant les fréquences sonores : 

Dans la nature, dans la construction de toute forme de vie, et même dans l’organisation des particules à l’échelle subatomique. Il existe une constante géométrique opérant comme une loi universelle. On ne peut l’ignorer car elle est partout. Il s’agit du rapport « Phi » (1+√5)/2 = 1,618).

Appelé aussi le nombre d’or

C’est un rapport de deux longueurs (le long est au moyen ce que le moyen est au petit). C’est aussi une expression de l’harmonie universelle et de l’esthétique dans les arts comme la biologie et ses propriétés algébriques le rattache à la suite de Fibonacci. Cette fameuse spirale en escargot qui est décrite par une suite de nombres dans laquelle, chaque nombre est la somme des deux nombres qui le précèdent.

0 ; 1 ; 1 ; 2 ; 3 ; 5 ; 8 ; 13 ; 21 ; 34 ; 55 ; 89 ; 144 ; 233… 

Puisque la musique résulte de l’esprit humain, et aussi d’un processus vivant dans la nature. Alors tout dans la musique et ses effets, devrait être cohérent avec cette loi universelle. 

Afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion, voici les liens des articles écrient par Emmanuel Comte et Samuel Vallée. Je vous laisse le soin de regarder d’autres articles sur le 432 Hz et ses éventuels bienfaits.